3 choses à savoir pour bien gérer son comité d’entreprise

gestion de la comptabilité du CE

Véritable pilier pour toutes nos entreprises, le comité d’entreprise nécessite pourtant une gestion souvent complexe et délicate. Pour vous aider à bien mener vos missions au cœur de cette organisation, je vous propose quelques conseils éclairés constitués au fil de mes propres analyses.

Attention à la gestion de la comptabilité

Souvenez-vous il y a quelques années, de nombreuses tempêtes se sont abattues sur les plus grands comités d’entreprise du pays et ont failli mettre à mal l’existence même de cette organisation. RATP, SNCF, France Télécom, Air France : les plus grandes entreprises hexagonales ont été au cœur de scandales ayant pour même origine : la comptabilité au niveau de leur CE. Des problèmes de gaspillage et de détournement des subventions ont notamment été cités.

Je trouve dommage que les dérives des uns entraînent des contraintes pour les autres. En effet, à cause de ces affaires, le législateur a décidé de renforcer les obligations des CE en matière de comptabilité. Si auparavant, il suffisait de produire annuellement un compte-rendu financier à montrer aux salariés, depuis janvier 2015, le CE doit obligatoirement tenir une vraie comptabilité avec tous les détails et précisions nécessaires. Il devient donc très important de travailler avec un expert-comptable pour que tout soit bien transparent.

La question du budget

J’estime que la question financière est toujours l’une des plus délicates à gérer pour un comité d’entreprise. C’est pourquoi aucune marge d’erreur n’est tolérée en la matière. Par exemple, du point de vue du budget de fonctionnement, ce dernier est alimenté par l’employeur à hauteur de 0,2% de la masse salariale brute. Attention, les sommes octroyées ne doivent servir qu’à financer les dépenses relatives à l’administration comme les frais de formation économique du CE, les frais des missions économiques ou les frais courants comme les cotisations sociales.

budgets du CE

En aucun cas, ce budget de fonctionnement ne devra servir à payer les activités culturelles et sociales, les dépenses personnelles des membres du CE, les cadeaux, les primes et autres postes de dépenses relevant plutôt du budget des activités culturelles et sociales.

Réaliser des budgets prévisionnels

Dernier point et non des moindres : je recommande vivement au comité d’entreprise de toujours établir un budget prévisionnel dans l’optique d’éviter certains soucis comme les déficits ou encore les découverts bancaires. Cette démarche n’est pas obligatoire mais en le faisant, le CE parvient à contrôler facilement tous ses budgets : fonctionnement, investissement, activités sociales et culturelles, trésorerie. Pour en savoir plus à ce sujet, je conseille d’aller sur le web et de visiter les sites qui proposent divers dossiers et outils pour le comité d’entreprise.

Écrit par Marie le dans Gestion du budget et finances

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : xcxb444s6p